Fonctionnalité dans la cuisine : conseils utiles pour organiser un espace rationnel sans sacrifier le design

Publié le : 01 décembre 20214 mins de lecture
A quoi doit ressembler une cuisine fonctionnelle ? Quelles caractéristiques doit-il avoir ? Tout le monde ne sait pas que, pour avoir une cuisine fonctionnelle, il ne suffit pas de « remplir » les espaces dont nous disposons ; au lieu de cela, vous devrez comprendre comment les étudier en détail, afin qu’ils vous offrent le confort et le design que vous souhaitez.

C’est pourquoi vous avez besoin de conseils pratiques. Voyons lesquels.

 

PREMIÈRE RÈGLE POUR UNE CUISINE FONCTIONNELLE : ORGANISER LES ESPACES

Facilité d’utilisation et d’ organisation vous permettent d’avoir une cuisine dans laquelle vous vous sentez vraiment à l’aise. Il est fondamental de structurer des parcours de travail rationnels, de manière à « économiser » déplacements et efforts. Dans un aménagement de cuisine optimal, si vous la disposez sur trois côtés (« U »), les zones de cuisson, de lavage et de conservation doivent être espacées du plan de travail.

Si vous n’avez qu’un seul mur porteur, le concept est quasiment identique : il vous faudra rationaliser le placement des trois zones de travail, en séparant par exemple la plaque de cuisson et l’évier d’un socle destiné à la collecte du lave-vaisselle (avec le dispositif de réfrigération placé à une des extrémités de la composition).

ECLAIRAGE ET CONFINEMENT

Une cuisine fonctionnelle doit être bien éclairée , à la fois avec un « système » de lumière artificielle et avec un « système » de lumière naturelle, conçus pour fonctionner en synergie les uns avec les autres. De la même manière, il est essentiel de souligner dans ce contexte l’importance d’avoir une bonne « dot » de tiroirs et paniers : les premiers sont indispensables pour les couverts, les autres pour tenir les casseroles et assiettes. Alternativement, vous pouvez également opter pour le choix de bases spécialement équipées (avec tiroirs et paniers internes) qui vous permettent de :

conserver intacte la continuité esthétique des façades ;

– ne pas renoncer à la fonctionnalité et à la spécificité d’utilisation.

ESPACE DE RANGEMENT : « NON » AUX ÉTAGÈRES

L’espace de rangement est essentiel dans une cuisine fonctionnelle : en profiter, c’est pouvoir ranger tout ce dont on a besoin pour mener à bien les activités quotidiennes normales. De ce fait, il limite la présence d’ étagères , qui encombrent et ne sont pas adaptées au confinement, au contraire « valorise » celle des éléments hauts afin d’exploiter (mais avec équilibre) l’espace dont vous disposez. En ce sens, évitez de tomber dans le classique effet « d’étouffement » de l’environnement, auquel vous pouvez remédier en misant sur l’inclusion de certains éléments ouverts (la tendance du moment). Pas trop quand même : le but est seulement de faire bouger le design global de votre cuisine. Plus généralement, donc,avec une répartition optimale des « volumes », vous pouvez plus facilement organiser la cuisine en « secteurs », en économisant les déplacements et le travail.

APPAREILS MÉNAGERS : TECHNOLOGIE ET ​​BESOINS PERSONNELS

Les appareils d’une cuisine fonctionnelle sont des « outils » qui doivent assister, à 360 degrés, le travail quotidien de l’utilisateur. Bref, le pack électroménager choisi doit être « sur mesure », en fonction de l’utilisation que vous faites des différents équipements.

De manière générale, pour une cuisine fonctionnelle, il faut opter pour :

des produits à haute économie d’énergie ;

des produits répondant à vos besoins réels ;

– des solutions qui prennent en compte des « facteurs » d’utilisation importants, tels que le temps et le danger.

Enfin et surtout, considérons le concept d’ économie d’eau . C’est un tout petit détail qui nous échappe souvent mais qui peut vraiment faire la différence : ne sous-estimez pas le choix de votre robinet ; choisissez celui qui régule le débit et la température de l’ eau, afin de ne pas gaspiller une denrée si précieuse.

 

Plan du site